• Frappe argent colorisé « 1429 Jeanne d’Arc libère Orléans » Click to enlarge
  • Avers de la frappe argent colorisé « 1429 Jeanne d’Arc libère Orléans » Click to enlarge
  • Revers de la frappe argent colorisé « 1429 Jeanne d’Arc libère Orléans » Click to enlarge

Frappe argent colorisé « 1429 Jeanne d’Arc libère Orléans »

N° de Réf: 3339820110

  • Argent 333‰ avec colorisation sélective !
  • Qualité de frappe: Belle Épreuve !
  • En exclusivité à la Société Française des Monnaies !
Stock en cours de vérification
 


44,90 
dont 20% TVA
44,90 
dont 20% TVA
Détails

En 1429 la France est morcelée par la guerre de Cent Ans : les Anglais et les Bourguignons contrôlent la Bretagne, une vaste partie de l’Aquitaine et le Nord-Est du pays. Le jeune Charles VII, déshérité par son père Charles V le fol, est monté sur le trône en 1422. Surnommé par moquerie « le petit roi de Bourges », du nom de la ville où il est réfugié, il n’a pu être sacré à Reims, à l’instar de ses prédécesseurs. Se trouvant dans une position très affaiblie, il voit son pouvoir contesté. Jeanne d’Arc, jeune paysanne pieuse de 17 ans vivant à Domrémy, village du duché de Bar (les Vosges actuelles), entend des voix célestes qui lui commandent de libérer le royaume de France et de conduire le dauphin sur le trône. Elle parvient à rencontrer Charles VII à Chinon, fin février 1429 et le convainc de l’envoyer à Orléans, assiégée par les Anglais. Equipée d’une armure et d’une bannière blanche frappée de la fleur de lys royale, elle arrive dans la ville le 29 avril, accompagnée d’un simple convoi de ravitaillement. Accueillie avec enthousiasme par la population, elle finit par forcer le respect des capitaines de guerre et à insuffler aux soldats français désespérés la volonté nécessaire pour contraindre les Anglais à lever leur siège le 7 mai. La jeune femme persuade ensuite le roi de se rendre à Reims, l’entrainant dans une chevauchée victorieuse au cœur des territoires contrôlés par les Bourguignons. Charles VII est sacré à Reims le 17 juillet 1429. Sa légitimité renforcée, il entame dès lors une reconquête progressive du pays, chassant définitivement les Anglais du royaume lors de la victoire de Castillon, en 1453, qui marque la fin de la guerre de Cent Ans. Capturée par les Bourguignons à Compiègne, en 1423, puis livrée aux Anglais, Jeanne est brûlée vive en 1431, après un procès en hérésie. Malgré sa fin tragique, elle reste une personnalité mythique de l’Histoire de France, dont l’intervention héroïque, célébrée par cette pièce commémorative, a permis au pays de reprendre les rênes de sa destinée.

Spécification du produit
Tirage: 5000 exemplaires
Métal: Argent 333‰, colorisation sélective
Qualité de frappe/ de conservation: Belle Épreuve
Dimension: 36 mm
Poids: 14,6 g
Délai de livraison:
Stock en cours de vérification
 
Avis:

Soyez le premier à donner votre avis.

 
Avantages
  • Argent 333‰ avec colorisation sélective !
  • Qualité de frappe: Belle Épreuve !
  • En exclusivité à la Société Française des Monnaies !
44,90 
dont 20% TVA
44,90 
dont 20% TVA
68938
Les clients ayant acheté ce produit ont aussi acheté:
  • Frappe commémorative en argent " Centenaire de la Grande Guerre "
    10,00 
  • Frappe en argent colorisé «Le Corbeau et le Renard»
    au lieu de 39,90 
    19,90 
  • Une frappe en argent en hommage à Jacques Chirac
    au lieu de 42,95 
    19,90 
  • Lingot en argent le plus pur colorisé «Marianne»
    15,00 
  • Revivez les plus grandes victoires de Napoléon à travers cette collection de « tableaux numismatiques » inédits !
    au lieu de 44,90 
    24,90 
  • Set en argent de l'Empereur «Napoléon Bonaparte»
    29,90 
  • Set de 6 lingots « Châteaux »
    199,00