Bienvenue sur le site de vente en ligne de la Société Française des Monnaies !

Commande rapide Entrez le numéro
d´article

Entrez le numéro d´article

Panier 0,00 € - produits

  • Écu à la vieille Tête 1771
  • Avers de la pièce " Écu à la vieille Tête 1771 "
  • Revers de la pièce " Écu à la vieille Tête 1771 "
Offre sans engagement

Frappe en argent pur l'argent de la France: «Écu à la vieille Tête 1771»

N° de Réf: 3318130119

  • Métal: Argent le plus pur (999,99 /1000)
  • Qualité de frappe: Belle Epreuve (BE)
  • Diamètre : 30 mm


54,90 €
dont 20% TVA
54,90 €
dont 20% TVA
Détails

L’ultime série d’écus de Louis XV

Dans le droit fil du monnayage flamboyant de son prédécesseur, Louis XIV (1638-1715), Louis XV (1710-1774) fut à l’origine de quelques-unes de plus belles émissions de la numismatique française. Plusieurs des superbes Louis d’or et écus d’argent réalisés pendant son règne furent conçus par Joseph Charles roëttiers (1691-1779). Graveur général des monnaies de 1727 à 1753, Joseph Charles laissa une première fois sa charge à son fils Charles norbert, avant de la reprendre de manière transitoire à la mort de ce dernier, pendant deux ans, de 1772 à 1774. Lui-même issu d’une longue lignée de graveurs généraux, débutée par son propre père en 1682, sous Louis XIV, Joseph Charles roëttiers a créé les types monétaires des Louis d’or dits « aux lunettes », « au bandeau » et « à la vieille Tête » ainsi que ceux des ecus d’argent dits « aux branches d’olivier », « au bandeau » (1740-1773) et « à la vieille Tête » (1770-1774). Ces pièces magnifiques permettent de suivre les évolutions de la physionomie royale tout au long d’un règne qui mena Louis XV de la tendre enfance au seuil de la vieillesse. Sur l’écu « aux branches d’olivier », émis entre 1726 et 1741, Louis XV est ainsi représenté sous les traits d’un tout jeune adulte, tandis qu’il apparaît comme un homme plus mûr, impérieux et décidé sur l’écu dit « au bandeau ». L’écu « à la vieille Tête » dont vous possédez la nouvelle frappe en argent donne à voir l’éfigie du souverain dans les toutes dernières années de sa vie. Le jeune roi aimé de son peuple avait alors laissé la place à un monarque grave, affaibli, n’ayant rien perdu de sa majesté mais dépourvu de tout soutien populaire. C’est avec talent que Joseph Charles roëttiers parvient à réaliser en 1770 un portrait très réaliste de cet homme désormais âgé, resté sur le trône de France pendant près de 60 ans avant de disparaître à la veille du grand bouleversement de la révolution Française.

Spécifications du produit
Collection: L'argent de la France
Métal: Argent le plus pur (999,99 /1000)
Qualité de Frappe: Belle Epreuve (BE)
Diamètre: 30 mm
Poids: 10 g
Avis:

Soyez le premier à donner votre avis.

 
38580