• Frappe en argent doré à l'or pur «Agnel d'or - Philippe V 1316» Click to enlarge
  • Avers de la Frappe en argent doré à l'or pur «Agnel d'or - Philippe V 1316» Click to enlarge
  • Revers de la Frappe en argent doré à l'or pur «Agnel d'or - Philippe V 1316» Click to enlarge
Offre sans engagement

Frappe en argent doré à l'or pur «Agnel d'or - Philippe V 1316»

N° de Réf: 3330920117

  • Argent doré à l'or pur !
  • Qualité de frappe : Belle Épreuve !
  • Tirage limité à 10 000 exemplaires seulement !
Stock en cours de vérification
 


au lieu de 24,90 
15,00 
dont 20% TVA
au lieu de 24,90 
15,00 
dont 20% TVA
Ce produit est limité à 1 exemplaire(s) par foyer. Pour toute information complémentaire, veuillez contacter notre Service clientèle.
Détails

Une perle du Bas Moyen Âge français

Au XIIème siècle, l’Europe traversa une pénurie d’or qui prit fin grâce aux croisades : le métal précieux fut pillé en quantité et ramené en Occident par les Croisés. La monnaie en or reprit alors véritablement, accompagnée par l’essor de la bourgeoisie marchande italienne. Au XIIIème siècle, toutes les grandes royautés et principautés européennes émettaient ainsi des monnaies en or.

En France, Saint Louis et Philippe III le Hardi, prédécesseurs de Philippe IV le Bel, menèrent des politiques monétaires stables et rassurantes pour le peuple. Tel ne fut pas le cas de Philippe le Bel, dont le règne se révéla particulièrement agité dans ce domaine. Le souverain souhaitait en effet établir un État moderne doté d’une véritable administration et détaché de la tutelle papale. Pour financer ces coûteuses réformes, Philippe le Bel multiplia les émissions de nouvelles monnaies. Les dévaluations et réévaluations successives ainsi que l'inflation pandémique de cette période provoquèrent un fort mécontentement dans les rangs de la noblesse, du clergé et de la bourgeoisie, dont les revenus baissèrent considérablement. Le roi y gagna une réputation de « faux monnayeur », selon les termes de son ennemi le pape Boniface VIII, et dut faire face à la fronde croissante de ses sujets.

L’innovation la plus remarquable de son règne fut l’apparition durable de monnaies en or. L’Agnel d’or, apparu en 1311, il rencontra ainsi un succès immédiat. Il traversa les frontières et fut adopté par de nombreux princes de l’actuelle Belgique, ou Henri V d’Angleterre.

En commémoration à cette periode de l'histoire française, cette splendide réplique dorée a été afin de permettre aux collectionneurs de faire un saut dans le moyen âge.

Profitez dès maintenant et offrez vous cette réplique dorée inédite !

Spécification du produit
Année d’émission: 10 000 exemplaires seulement
Métal: Argent 333 ‰ doré à l'or pur
Qualité de frappe/ de conservation: Belle Épreuve (BE)
Dimension: 26 mm
Poids: 5 g
Délai de livraison:
Stock en cours de vérification
 
Avis:

Soyez le premier à donner votre avis.

 
Avantages
  • Argent doré à l'or pur !
  • Qualité de frappe : Belle Épreuve !
  • Tirage limité à 10 000 exemplaires seulement !
au lieu de 24,90 
15,00 
dont 20% TVA
au lieu de 24,90 
15,00 
dont 20% TVA
59812
Les clients ayant acheté ce produit ont aussi acheté:
  • Collection: « L'Or de la France » en argent doré à l’or pur
    au lieu de 24,90 
    14,90 
  • Frappe en argent doré à l'or pur «Écu d'or Compiègne 1589»
    au lieu de 24,90 
    19,90 
  • Frappe en argent doré à l'or pur «Double Louis d'or au soleil 1710»
    au lieu de 24,90 
    19,90 
  • Lot de 10 capsules pour monnaies CAPS 30 mm
    9,95 
  • Frappe en argent colorisé «Les animaux Disney: Simba»
    au lieu de 9,95 
    5,00 
  • Monnaie officielle de 1/4 Euro «Louvre - Sacre de Napoléon par David» 2021
    7,50 
  • Billets 0 € «UEFA 2020»
    Billets 0 € «UEFA 2020»

    A partir de: 5,90 €

  • Frappe dorée « Marianne triomphante »
    Frappe dorée « Marianne triomphante »

    A partir de: 7,50 €