Bienvenue sur le site de vente en ligne de la Société Française des Monnaies !

Commande rapide Entrez le numéro
d´article

Entrez le numéro d´article

Panier 0,00 € - produits

  • La monnaie de 10 Euros « Guyane » 2012
  • Avers de la monnaie de 10 Euros « Guyane » 2012
  • Revers de la monnaie de 10 Euros « Guyane » 2012
Offre sans engagement

La monnaie de 10 Euros en argent des régions «Guyane» 2012

N° de Réf: 3306940156

  • Métal: Argent (500/1000)
  • Frappée par la Monnaie de Paris
  • Année d´émission : 2012


24,50 €
dont 20% TVA
24,50 €
dont 20% TVA
Détails

Félix Éboué - Guyane

Adolphe Sylvestre Félix Éboué naît à Roura, province de Cayenne le 26 décembre 1884. Petit-fils d’esclave, fils d’orpailleur, sa mère possédait une connaissance pointue des traditions guyanaises, en particulier des dolos (proverbes guyanais) qui émaillaient ses phrases. Elle lègue ainsi à Félix l’héritage des coutumes créoles. Celui-ci construit son identité en ayant conscience de l’importance de cette richesse culturelle. Brillant élève à Cayenne, il poursuit des études de droit à Bordeaux dès l’âge de 14 ans. Diplômé de l’École coloniale où sont formés les administrateurs de la France d’Outre-Mer, il entame une carrière de 20 ans en Afrique équatoriale française. Nommé gouverneur du Tchad en 1938, il doit assurer la protection de la voie stratégique vers le Congo français. En 1940, Félix Éboué rallie officiellement le Tchad au général de Gaulle, donnant ainsi une légitimité politique à la France libre, jusqu’alors dépourvue de tout territoire. Condamné à mort par contumace par le gouvernement de Vichy en 1941, Félix Éboué transforme l’Afrique équatoriale française en une véritable plaque tournante géostratégique, d’où partent les premières forces armées de la France libre. Il applique la « politique indigène » qu’il a eu le temps de mûrir au cours de sa carrière : une politique d’assimilation où les autochtones conservent leurs traditions avec l’appui des chefs coutumiers et où l’insertion de la bourgeoisie indigène dans la gestion locale est favorisée. À la fin de la guerre, fatigué, Félix Éboué part se reposer en Égypte. Il meurt d’une congestion cérébrale le 17 mai 1944. Cinq années plus tard, sa dépouille est débarquée à Marseille qui lui fait un émouvant accueil. Il est inhumé au Panthéon le 20 mai 1949.

Spécifications du produit
Année d’émission: 2012
Pays Émetteur: France
Métal: Argent (500/1000)
Qualité de Frappe: Belle Epreuve (BE)
Atelier de Frappe: Monnaie de Paris
Devise: Euro
Diamètre: 29 mm
Poids: 10 g
Avis:

Soyez le premier à donner votre avis.

 
38542