Bienvenue sur le site de vente en ligne de la Société Française des Monnaies !

Commande rapide Entrez le numéro
d´article

Entrez le numéro d´article

Panier 0,00 € - produits

Frappe en argent Les Joyaux de Paris: « La Bourse de Paris - Alexandre-Théodore Brongniart »

N° de Réf: 3313800112

  • Argent 500 ‰
  • Belle Epreuve (BE)
  • Tirage limité à 10 000 exemplaires


49,90 €
dont 20% TVA
49,90 €
dont 20% TVA
Détails

La Bourse de Paris - Alexandre-Théodore Brongniart

Depuis sa création en 1724, la Bourse de Paris a logé dans de nombreux bâtiments. Napoléon Ier, qui souhaite construire un « Palais impérial de la Bourse », choisit au cœur de Paris un terrain situé à l’emplacement du couvent des Filles Saint-Thomas, vaste monastère allant de la rue Saint-Augustin à la rue Feydeau, qui sera détruit.
L’Empereur veut que le nouvel édifice ait l’apparence d’un temple à l’antique et charge l’architecte Alexandre-Théodore Brongniart de le concevoir. Vaste rectangle de 69 sur 41 mètres au péristyle corinthien (82 colonnes font le tour du bâtiment), le monument s’inspire directement du palais de Vespasien à Rome. La première pierre est posée le 5 mars 1808. À la chute de l’Empire, les travaux sont loin d’être terminés. Alexandre-Théodore Brongniart s’est éteint en 1813 ; la construction de la bourse de Paris est reprise par l’architecte Éloi Labarre, assisté par Hippolyte Lebas et s’achève enfin en 1826. Parmi les particularités du majestueux édifice, sa couverture métallique et les ornements de grisaille de sa grande salle centrale dite « salle de la corbeille », peints par Abel de Pujol et Charles Meynier.
En 1851, des statues allégoriques sont installées sur les perrons d’accès : le Commerce et la Justice devant la façade principale, l’Agriculture et l’Industrie devant la façade postérieure. Le plan actuel de l’édifice en croix grecque résulte de l’adjonction des ailes latérales, destinées à agrandir la Bourse devenue trop exigüe. Exemple caractéristique du néo-classicisme officiel du Premier Empire, le palais de la Bourse perd en 1987 la gestion des cours du marché des actions au comptant, désormais informatisés dans les locaux des banques. Il héberge encore pendant 12 ans le marché à terme des contrats sur l’indice CAC 40, avant sa fermeture définitive en 1998. Le monument accueille aujourd’hui des conférences et des événements.

Spécifications du produit
Tirage: 10 000 exemplaires
Collection: Les Joyaux de Paris
Métal: Argent 500 ‰
Qualité de Frappe: Belle Epreuve (BE)
Diamètre: 36 mm
Poids: 14 g
Avis:

Soyez le premier à donner votre avis.

 
38727