Bienvenue sur le site de vente en ligne de la Société Française des Monnaies !

Commande rapide Entrez le numéro
d´article

Entrez le numéro d´article

Panier 0,00 € - produits

  • Napoléon et la Grande Armée « Joachim Murat 1767 - 1815 »
  • Avers de la frappe Napoléon et la Grande Armée « Joachim Murat 1767 - 1815 »
  • Revers de la frappe Napoléon et la Grande Armée « Joachim Murat 1767 - 1815 »
Offre sans engagement

Napoléon et la Grande Armée «Joachim Murat 1767-1815»

N° de Réf: 3319250114

  • Métal: Argent pur (999/1000)
  • Qualité de frappe: Belle Epreuve (BE)
  • Diamètre : 30 mm


74,90 €
dont 20% TVA
74,90 €
dont 20% TVA
Ce produit est limité à 3 exemplaire(s) par foyer. Pour toute information complémentaire, veuillez contacter notre Service clientèle.
Détails

Un cavalier hors pair

Dernier des onze enfants d’un couple d’aubergistes, le jeune Joachim aime les plaisirs et fait des dettes. Il s’enrôle à 20 ans dans la cavalerie, où il se distingue. Remarqué par Bonaparte lors de la répression de l’insurrection royaliste du 13 vendémiaire, il devient aide de camp du nouveau général de l’armée d’Italie. Dès lors, mettant en valeur ses talents de cavalier, il multiplie les actes de bravoure et se voit nommé général de brigade dès 1796. En Égypte, il reçoit un coup de feu dans la gorge mais réussit néanmoins à capturer le chef de l’armée adverse. Mais c’est sous l’Empire que le Maréchal Murat se couvre de gloire : à Austerlitz en 1805, où il commande l’aile gauche de la Grande Armée ; à Iéna en 1806, où il parvient à capturer l’essentiel de l’armée ennemie ; à Eylau en 1807, où il conduit une des plus grandes charges de cavalerie de l’histoire ; ou encore à la Moskowa, où il est décisif. Des relations difficiles avec Napoléon En 1799, Murat participa activement au coup d’État du 18 brumaire, qui permit à Bonaparte de devenir Premier Consul. Puis, en 1800, il épousa Caroline Bonaparte, la sœur chérie de Napoléon. Néanmoins, celui-ci n’apprécie guère son beau-frère, qu’il qualifie de « coq vaniteux » et qu’il traite souvent avec mépris, voire avec méfiance. Il est vrai que Napoléon a appris que Talleyrand et Fouché ont prévu de le remplacer par Murat au cas où il lui arriverait malheur. Néanmoins, dès que les roulements de tambours se font entendre, les deux hommes se retrouvent parfaitement unis dans leur insatiable quête de gloire et de victoires. Le roi de naples qui se rêvait roi d’italie Murat espérait le trône d’Espagne, Napoléon lui confie celui plus modeste de Naples, où il se rend sans enthousiasme. Toutefois, les Napolitains, qui apprécient ce cavalier famboyant précédé par sa légende, lui réservent un accueil chaleureux. Il saura entretenir cette popularité par ses réformes et sa lutte contre le brigandage. Si bien que les « Carbonari », membres de la société secrète qui s’est donnée pour but d’uni er l’Italie, voient en lui le héros de cette uni cation. Entre 1814 et 1815, Murat, tiraillé entre son ambition personnelle, ses relations secrètes avec l’Autriche et sa délité à l’Empereur, ne parvient pas à réunir l’Italie sous son nom et doit fuir Naples. Après Waterloo, où Napoléon regrettera de l’avoir tenu à l’écart, il tentera en vain de reconquérir son royaume. Il est fusillé le 13 octobre 1815 sur ordre de Ferdinand, roi de Sicile.

Spécifications du produit
Tirage: 10 000 exemplaires
Métal: Argent pur (999/1000)
Qualité de Frappe: Belle Epreuve (BE)
Diamètre: 30 mm
Poids: 20 g
Avis:

Soyez le premier à donner votre avis.

 
38585