Qu’est-ce que la numismatique?

A l'origine, le mot numismatique, qui vient du grec, désigne l'étude scientifique historique du système monétaire sous toutes ses formes. Si la recherche numismatique concerne évidemment les pièces de monnaies, elle concerne également les billets, les médailles et jetons. Aujourd’hui, la numismatique désigne aussi la collection de monnaies et le collectionneur est appelé numismate.

Collectionner les pièces de monnaie peut être à la fois un hobby et une science. Le collectionneur privé pratique son hobby pour différents motifs : pour le simple plaisir de posséder une collection complète après une avide chasse aux trésors, comme investissement potentiel ou afin de transmettre. De nombreux musées dans le monde doté d’un département numismatique réunissent d’importantes collections de monnaies qui sont autant de sources d’informations sur un pan de notre histoire. En effet, les monnaies reflètent toujours les grands événements de leur époque : que ce soit grâce au portrait de souverains, pour commémorer des faits historiques ou contemporains, de par leur année d’émission, leur technique de frappe, leur matériau ou la teneur du métal utilisé

Un numismate averti qui ne collectionne pas seulement pour le seul plaisir de collectionner s’intéresse également aux aspects contemporains et historiques de ses monnaies. Notre boutique numismatique offre un grand éventail de pièces du monde entier adaptées à chaque budget : allant de la petite pièce de circulation comme les 2 euros aux dernières nouveautés des monnaies en or, et également des accessoires de monnaie adaptés. Vous trouverez à coup sûr votre bonheur sur notre site !

L’histoire de la numismatique

Collectionner les monnaies était jadis généralement réservé aux seigneurs et aux dignitaires ecclésiastiques. Contrairement au « petit peuple » comme on l’appelait alors, ces personnages possédaient les moyens financiers et les contacts nécessaires pour se constituer une grande collection de pièces. Heureusement, les temps ont changé…

Des historiens romains rapportent qu’il y a 2000 ans déjà les empereurs romains collectionnaient les pièces de monnaie. Ce n’était probablement pas pour des raisons scientifiques ou par intérêt pour l’histoire de la monnaie, mais plutôt pour le simple plaisir de collectionner, peut-être aussi pour faire étalage de leur fortune et de leur puissance.

La numismatique en tant que science

Les premières études scientifiques connues sur les monnaies datent des XIVème et XVème  siècles. La recherche historique doit beaucoup aux pièces de monnaie, puisque les motifs dont elles sont ornées ont un rapport avec les événements de l’époque où elles furent frappées.

Notamment en ce qui concerne les monnaies anciennes, le rôle fondamental de la numismatique scientifique est d’abord de les identifier, c’est-à-dire savoir d’où elles proviennent, qui les a fait frapper quand, puis de les cataloguer. Dans le cas des pièces modernes, un simple regard sur l’avers et le revers permet de connaître toutes les données importantes telles que l’année de frappe et le pays émetteur.

Mais, autrefois, toutes ces données ne figuraient pas nécessairement sur les pièces. Ainsi, souvent, seul le numismate expérimenté parvient à identifier une pièce. A cause du commerce, des pièces anciennes peuvent être retrouvées de plus loin de leur lieu de leur production et permettent de documenter les échanges commerciaux de l’époque.

L’importance de la numismatique d’aujourd’hui et de demain

La numismatique est une science indispensable aux historiens de l'art et  aux archéologues, même si le public l’ignore généralement. D’une part, collectionner les monnaies a fait et fait encore le plaisir du collectionneur, notamment en réunissant quand il arrive à réunir la collection la plus complète possible. Mais d’autre part, tout collectionneur contribue à la préservation de précieux témoignages de notre Histoire.

On peut dire, sans exagérer que l’histoire de l’humanité à partir du VIIème siècle avant JC a été immortalisée, au moins en partie, sur les pièces de monnaie. Sans elles et la recherche scientifique dont elles sont l’objet, nos connaissances ne seraient pas aussi exhaustives qu’elles le sont à ce jour. Aussi les monnaies modernes actuelles seront-elles les trésors antiques de demain !

Méthodes, recherche et enseignement de la numismatique

La numismatique est aujourd’hui une science muséale typique. Sur la base des immenses travaux de recherches numismatiques déjà réalisés, il existe aujourd'hui des bases de données et des catalogues presque complets de la grande majorité des pièces utilisées dans le monde, depuis leur origine jusqu'à nos jours. Pourtant, il arrive sans cesse que l’on tombe sur quelques pièces isolées ou sur des trouvailles plus importantes demandant à être identifiées et cataloguées.

Méthodes en numismatique

Le numismate étudie, d‘une part, chaque pièce séparément, et d’autre part, la place de celle-ci dans l’histoire monétaire. Les méthodes essentielles pour situer des monnaies et types de monnaie dans le temps sont l’analyse du style et la typologie.

Les analyses modernes des métaux permettent de déterminer l’origine et la teneur du métal utilisé. Voilà comment on peut constater des modifications sur un laps de temps, telle que, par exemple, la baisse de la teneur métal. Autrefois, par ce genre de dévalorisation, les seigneurs faisaient progressivement baisser la teneur en argent ou en or des monnaies, dans le but par exemple de financer des guerres.

La numismatique permet de déduire, à partir des monnaies trouvées et de leur lieu de mise à jour, la répartition géographique des pièces par types. Elle informe sur les échanges commerciaux et les voies commerciales suivies. L’analyse de ces monnaies est compliquée par le fait que, selon les estimations actuelles, seule une pièce sur mille est encore disponible à ce jour.

Numismatique – recherche et enseignement

Collectionner les pièces de monnaie et les étudier sont les principales tâches du numismate. Dans les universités, la numismatique est généralement considérée comme une science secondaire de l’histoire, notamment de l’histoire de l’Antiquité classique. Elle a aussi un rapport étroit avec l’archéologie et l’histoire romaine.

Si la numismatique n’est normalement pas une discipline universitaire à part entière, il est néanmoins possible de la prendre en option. La recherche numismatique ne se fait pas seulement dans les universités. Dans les pays francophones, elle est surtout enseignée dans de plus ou moins grands instituts scientifiques et dans les musées. Il est fréquent que de savants collectionneurs privés et hautement spécialisés y fassent part de certains détails de leurs connaissances.