• La France Victorieuse : « Le Traité de Rome » Click to enlarge
  • Avers : « Le Traité de Rome » Click to enlarge
  • Revers : « Le Traité de Rome » Click to enlarge
Offre sans engagement

Frappe en argent pur La France Victorieuse: «Le Traité de Rome»

N° de Réf: 3302680111

  • Argent pur 999‰
  • Belle Epreuve (BE)
  • Collection : La France Victorieuse
Stock en cours de vérification
 


69,90 
dont 20% TVA
69,90 
dont 20% TVA
Détails

Le Traité de Rome

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale

Après la capitulation du IIIème Reich, une politique de démilitarisation et de dénazification de l’Allemagne est imposée, puis co-gérée par les puissances victorieuses. La reconstruction allemande s’avère spectaculaire, et dès 1950, certaines études signalent une reprise économique plus rapide que celle de la France. Les craintes d’une revanche d’un peuple humilié par la défaite, s’expriment progressivement dans les milieux politiques alliés. Afin de déjouer une hypothétique rancune séculaire, l’idée d’intégrer l’Allemagne au camp occidental voit le jour. Ainsi, par l’intermédiaire de Jean Monnet, commissaire au Plan chargé de la relance économique, la France prendra l’initiative de tendre la main à l’ennemi d'hier.

Premiers rapprochements européens

Jean Monnet proposera de lier les destins de la France et de l’Allemagne, par la mise en place d’une production commune de charbon et d’acier, principales sources d'une possible industrie de guerre. Au printemps 1950, il présente son projet à Robert Schuman, ministre français des Affaires Étrangères, qui, avec l’accord du chancelier allemand Konrad Adenauer, invite solennellement, le 9 mai 1950, tous les pays intéressés à initier concrètement la construction d’une fédération de pays unis. La Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) sera créée, le 10 Août 1952, permettant la libre-circulation de ces deux ressources en Europe. Cette institution est un premier pas vers la Communauté Économique Européenne (CEE), à l’origine de l’actuelle Union Européenne.

Le Traité de Rome : acte fondateur du marché commun

Toujours en faveur d’une véritable unité européenne, Jean Monnet fonde le Comité d'action pour les États-Unis d'Europe et travaille activement sur les traités du Marché Commun et d’Euratom. Ceux-ci mèneront au Traité de Rome, signé le 25 mars 1957, par 6 pays partageant une même volonté de pacification, et basé sur la réconciliation et l’union des peuples européens : la République Fédérale d’Allemagne, la France, l’Italie, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas. Ces pays fondateurs de l’Europe s’engageront tous ensemble dans un processus de construction européenne irréversible, qui instituera le marché commun européen, puis fixera plus tard les bases d’une politique agricole commune.

Spécifications du produit
Collection: La France Victorieuse
Métal: Argent pur 999/1000
Qualité de frappe/ de conservation: Belle Epreuve (BE)
Dimension: 40 mm
Poids: 20 g
Avis:

Soyez le premier à donner votre avis.

 
Délai de livraison:
Stock en cours de vérification
 


Avantages
  • Argent pur 999‰
  • Belle Epreuve (BE)
  • Collection : La France Victorieuse
69,90 
dont 20% TVA
69,90 
dont 20% TVA
38674
Les clients ayant acheté ce produit ont aussi acheté:
  • Frappe en argent pur « Ecu de Warin Louis XIII »
    39,90 
  • La frappe en argent et dorée à l'or pur «Le Franc Germinal» de la collection 2000 ans d'Histoire
    au lieu de 89,90 
    39,90 
  • Frappe en argent colorisé «Le Grand Schtroumpf»
    au lieu de 49,95 
    19,95 
  • Lingot en or le plus pur «Centenaire de la naissance de Jean-Paul II» 2020
    au lieu de 74,90 
    39,00 
  • Lady Diana - Pour ses 60 ans
    15,00 
  • La frappe en argent colorisé « Centenaire du Soldat inconnu »
    10,00 
  • Nos plus beaux parcs nationaux sur des frappes en argent colorisé
    Nos plus beaux parcs nationaux sur des frappes en argent colorisé

    A partir de: 29,95 €