Bienvenue sur le site de vente en ligne de la Société Française des Monnaies !

Commande rapide Entrez le numéro
d´article

Entrez le numéro d´article

Panier 0,00 € - produits

  • 2000 ans d´histoire monétaire : « Lion d'or Philippe VI 1338 »
  • Avers « Lion d'Or Philippe VI 1338 »
  • Revers « Lion d'Or Philippe VI 1338 »
Offre sans engagement

Frappe en argent pur 2000 ans d'histoire monétaire française: «Lion d'or Philippe VI 1338»

N° de Réf: 3315230110

  • Argent Pur (999/1000)
  • Dorure à l'Or Pur (999/1000)
  • Qualité de Frappe Belle Epreuve
  • Tirage limité à 5 000 exemplaires dans le monde entier


94,90 €
dont 20% TVA
94,90 €
dont 20% TVA
Détails

Lion d’or Philippe VI 1338

De Louis X (1289-1316), à Charles IV (1294-1328), les rois de France ont mené, avec difficulté, une politique de simplification monétaire et de réduction des monnayages féodaux, tentant de s’opposer aux excès de Philippe le Bel (1268-1314), qui avait multiplié les nouvelles émissions et enchaîné dévaluations et réévaluations, suscitant la colère du peuple.

Quand Philippe VI (1293-1350) arrive au pouvoir en 1328, les ateliers féodaux ont été fermés et le souverain est désormais le seul à détenir le privilège de battre monnaie. Dans un premier temps, en 1329, un reflux du prix des métaux lui permet de stabiliser les cours et de rétablir une bonne monnaie. Mais le déclenchement en 1337 du conflit généralisé entre la France et l’Angleterre, qui se déroulera sur le territoire français, l’épidémie de peste (1347-1351) puis les multiples crises politiques et sociales traversées par le pays mettront à bas ces efforts. Les vicissitudes monétaires du règne de Philippe le Bel se retrouvent donc, amplifiées, aux débuts de la Guerre de Cent Ans.

Les mutations monétaires recommencent début 1337, quelques mois avant le démarrage du conflit : la France en enregistrera au total pas moins de 85 entre 1337 et 1360. Pendant le règne de 22 ans de Philippe VI, on comptera ainsi dix monnaies d’or différentes, toutes louées par les numismates pour leur exquise beauté. Ces pièces étaient en effet frappées pour financer les expéditions militaires françaises mais également pour rehausser le prestige royal. Ce rôle de propagande explique le souci esthétique poussé dont elles témoignent à une époque pourtant peu clémente. Parmi elles, le « Lion d’or », créé au début du conflit, est une magnifique pièce qui ne connut qu’une seule et unique émission en 1338. Elle fait partie des monnaies les plus rares frappées sous le règne de Philippe VI.

Spécifications du produit
Tirage: 5 000 exemplaires
Collection: 2000 ans d'histoire monétaire française
Métal: Argent pur 999 ‰ Ornement : dorure à l'or pur 999 ‰
Qualité de Frappe: Belle Epreuve (BE)
Diamètre: 40 mm
Poids: 20 g
Avis:

Soyez le premier à donner votre avis.

 
37349