• Frappe en argent dorée à l´or pur: « La Province de Poitou » Click to enlarge
  • Avers de la frappe en argent dorée à l´or pur: « La Province de Poitou » Click to enlarge
  • Revers de la frappe en argent dorée à l´or pur: « La Province de Poitou » Click to enlarge

Frappe en argent dorée à l´or pur: « La Province de Poitou »

N° de Réf: 3339090110

  • Argent 333/1000!
  • Dorure à l´or pur 999/1000!
  • Qualité de Frappe: Belle Épreuve!
  • Exclusivité Société Française des Monnaies!
Stock en cours de vérification
 


54,90 
dont 20% TVA
54,90 
dont 20% TVA
Détails

La Province du Poitou

Dans l’Antiquité, le Poitou était le territoire des Pictones, d’où son nom. Si la région connut une activité importante à l’époque romaine, elle fut le théâtre de trois batailles décisives au Moyen-Âge : celle de Vouillé en 507, avec la victoire de Clovis face au Wisigoths ; celle de Poitiers en 732, qui vit Charles Martel défaire les Maures ; enfin celle de Nouaillé-Maupertuis, en 1356, durant laquelle les Anglais du Prince Noir vainquirent les Français de Jean le Bon. Mais le Poitou est aussi le berceau d’Aliénor d’Aquitaine et… de la fée Mélusine !

 Comtes de Poitiers et ducs d’Aquitaine 

Érigé par Charlemagne en 778, le comté de Poitiers gagna bientôt de l’importance. Les comtes établirent une principauté qui s’étendit jusqu’aux Pyrénées, sous le nom d’Aquitaine, dont ils firent un duché. Parmi les ducs d’Aquitaine passés à la postérité, on peut citer Guillaume IX dit le Troubadour. Amateur d’art et poète lui-même, il fut aussi un preux chevalier, défendant avec succès ses territoires et s’engageant dans la première croisade en 1101. Sa petite-fille, la célèbre Aliénor d’Aquitaine, épousa le roi de France Louis VII, puis le futur roi d’Angleterre Henri II. Elle incarne ainsi le destin du Poitou, longtemps tiraillé entre ces deux pays. Jusqu’à ce qu’il rejoigne le Domaine royal en 1369.

La fée Mélusine et la maison de Lusignan 

Selon la légende, Raymondin de Lusignan, neveu du comte Aymar de Poitiers, tue accidentellement son oncle à la chasse. Accusé de meurtre, il s’enfuit dans la forêt où une jeune femme, Mélusine, le réconforte et lui promet puissance et gloire s’il l’épouse, à la seule condition de ne jamais chercher à la voir le samedi. Les noces ont lieu et les Lusignan deviennent une des plus grandes familles de France. Un jour, abusé par une médisance de son frère, Raymondin trahit sa promesse et découvre le secret de Mélusine : elle est une femme dragon. Alors la fée part en maudissant la cité qu'elle a construite et disparaît, ne revenant que pour hanter le château de Lusignan chaque fois qu’un membre de la famille va mourir. La dynastie poitevine des Lusignan, qui comptait des rois de Jérusalem, de Chypre et d’Arménie, se réclamait de la fée Mélusine.

Spécifications du produit
Tirage: 5 000 exemplaires
Métal: Argent 333/1000, dorure à l´or pur 999/1000
Qualité de frappe/ de conservation: Belle Épreuve
Dimension: 36 mm
Poids: 15 g
Délai de livraison:
Stock en cours de vérification
 
Avis:

Soyez le premier à donner votre avis.

 
Avantages
  • Argent 333/1000!
  • Dorure à l´or pur 999/1000!
  • Qualité de Frappe: Belle Épreuve!
  • Exclusivité Société Française des Monnaies!
54,90 
dont 20% TVA
54,90 
dont 20% TVA
68144