• Première frappe en hommage à l'Euro en cuivre argenté: «GRÈCE» Click to enlarge
  • Avers de la Première frappe en hommage à l'Euro en cuivre argenté: «GRÈCE» Click to enlarge
  • Revers de la Première frappe en hommage à l'Euro en cuivre argenté: «GRÈCE» Click to enlarge
Offre sans engagement

Première frappe en hommage à l'Euro en cuivre argenté: «GRÈCE»

N° de Réf: 3317950111

  • Métal: Cuivre argenté
  • Ornement: Dorure à l'or pur 999‰
  • Qualité de frappe: Belle Epreuve (BE)
Stock en cours de vérification
 


39,90 
dont 20% TVA
39,90 
dont 20% TVA
Détails

Première frappe en hommage à l'Euro en cuivre argenté: «Grèce»: Représentation de la première pièce commémorative de 2 Euros 

La Grèce a été le premier pays membre de l’Union Monétaire à émettre une pièce commémorative de 2 Euros, le 12 mai 2004.
Cette superbe frappe, dessinée par l’artiste Panagiotis Gravvlos, a été créée à l’occasion de la XXVIIIème édition des Jeux Olympiques qui se sont tenus à Athènes pendant l’été 2004. Son avers reproduit l’une des statues les plus célèbres de
l’Antiquité, le Discobole, qui représente un athlète antique en train de pratiquer le lancer de disque. Elle est attribuée à Myron, un renommé sculpteur du Vème siècle avant J.-C. La première pièce commémorative de 2 Euros a été frappée par la Monnaie de Grèce à 34 500 000 exemplaires en qualité standard et à 500 000 exemplaires en Brillant Universel.

Les XXVIIIèmes Jeux Olympiques à Athènes

Les Jeux Olympiques se sont tenus à Athènes du 13 au 29 août 2004, trois mois après l’émission de la pièce commémorative de 2 Euros qui leur était consacrée. En 2004, Athènes a été pour la deuxième fois ville hôte des Jeux Olympiques de l’ère moderne, après avoir accueilli leur Ière édition en 1896. La restauration des Olympiades, plusieurs siècles après l’arrêt des Jeux de l’Antiquité en 393 ap. J.-C., a été l’œuvre du Français Pierre de Coubertin (1863-1937), Président du Comité International Olympique (CIO) de 1896 à 1925. Athènes organisa égalementles Jeux dit «intercalés » de 1906 dans son stade panathénaïque, contre la volonté de Pierre de Coubertin : ceux-ci ne furent donc jamais reconnus par le CIO.
Les Jeux Olympiques d’été de 2004 réunirent 10 500 athlètes de 202 nationalités différentes. Comme pour les Jeux antiques et la Ière édition de l’ère moderne, les vainqueurs des compétitions se sont vus remettre, en plus de leur médaille, une couronne de rameau d’olivier. Les Etats-Unis ont terminé ces Olympiades en tête du classement avec 100 médailles, dont 34 en or, suivis par la Chine et la Russie. La France, arrivée en septième position, remporta 33 médailles dont 11 en or.

Le CIO confia l’organisation des Jeux de 2004 à Athènes pour compenser l’attribution des Jeux de 1996 à la ville américaine d’Atlanta au détriment de la capitale grecque. Ce choix de priver Athènes, berceau de l’Olympisme, des jeux du centenaire, avait en effet soulevé à l’époque de très vives polémiques. Les motifs de la première pièce commémorative de 2 Euros remontent aux sources de l’Olympisme, avec la représentation du Discobole de Myron. Né à Eleuthères en Attique, cet artiste sculpta de nombreuses effigies d’athlètes vainqueurs des jeux antiques, dont un légendaire portrait de Ladas, le plus célèbre coureur de son temps, représenté courant sur la pointe des pieds, dont il ne subsiste à ce jour aucune copie.

Spécifications du produit
Collection: Première frappe en hommage à l'Euro
Métal: Cuivre argenté / ornement: dorure à l'or pur 999/1000
Qualité de frappe/ de conservation: Belle Epreuve (BE)
Dimension: 35,1 mm
Poids: 17,2 g
Délai de livraison:
Stock en cours de vérification
 
Avis:

Soyez le premier à donner votre avis.

 
Avantages
  • Métal: Cuivre argenté
  • Ornement: Dorure à l'or pur 999‰
  • Qualité de frappe: Belle Epreuve (BE)
39,90 
dont 20% TVA
39,90 
dont 20% TVA
74727